L’agriculture biodynamique – notre avenir

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à l’agriculture biodynamique il y a quelques années, j’ai observé, par exemple à la ferme Dottenfelderhof de Bad Vilbel, que l’on voyait „beaucoup d’hommes et peu de machines“. Je me suis alors demandé pourquoi en de nombreux endroits on ne suivait pas une voie plus rapide et plus rationnelle et pourquoi les hommes s’efforçaient d’effectuer le travail avec les animaux et les plantes plutôt par des méthodes artisanales. L’une de mes premières conclusions a été : „Ces gens-là ne font pas ça pour l’argent. Mais pour quoi d’autre alors“ ?

Interview de Alberto agriculteur en biodynamie au Dottenfelderhof. Film en allemand

Ce n’est qu’en apprenant à découvrir l’enseignement sur „la sagesse de l’homme“, appelée „anthroposophie“ (définition en audio ou sur anthro.wiki), sur laquelle est basé le cours aux agriculteurs, que j’ai rencontré de manière inattendue un état d’esprit tout à fait nouveau, lequel a un impact direct sur la rencontre avec le sol, les plantes et les animaux. C’est la question globale: „Qui es-tu“? „Qu’est-ce qui s’exprime à travers toi“? Celui qui a tendance à aborder son environnement avec un tel état d’esprit interrogatif n’a plus une pensée cloisonnée, mais essaie de percevoir ce que la réalité veut bien lui transmettre.

Flavio a suivi une formation d’agriculteur dans une école non biodynamique, alors que sa ferme est biodynamique. Un film en allemand

Prenons par exemple la problématique des „mauvaises herbes“ dont la pensée suivante a de nombreux adeptes : „Comment puis-je m’en débarrasser“? En contrepartie, un tout autre effet ( holistique) est produit par l‘ état d’esprit suivant : „Aha, qu’est-ce qui se manifeste là et que puis-je en conclure sur l’état de mon sol“ ? Il ne s’agit pas de penser de façon cloisonnée, mais d’une approche totalement neutre. De plus, cela conduit à une réorientation du processus : ne plus faire quelque chose „contre“ les mauvaises herbes mais se demander ce que l’agriculteur peut faire „pour“ son sol, qui révèle son état de santé en montrant des espèces indésirables bien précises.
Il y a des gens qui vivent et agissent réellement dans la vérité. On le sent. Pas à travers ce qu’ils disent, mais on le remarque en se sentant touché intérieurement de manière inattendue en leur présence. Ou lorsque quelque chose nous éclaire soudain intérieurement. Comme une lumière qui nous anime et nous motive à devenir nous aussi créatifs. Avec sa propre voix, avec ses propres mains.
Eh bien, c’est ce genre de personnes que j’aime documenter en vidéo. Je ne sais pas si ça marchera, mais je l’espère. Ci-dessous, une petite sélection de vidéos. Toutes les vidéos sont disponibles sur ma chaîne YouTube.

François Hagdorn, le 10. octobre 2020

Mes documentations vidéos

Un séjour en psychiatrie ou à la ferme?
La fertilisation de l’agriculture
Des racines de lumière
Le secret du bon pain
L’observation des plantes

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

CAPTCHA


de_DEDeutsch